Clc France
Psaume de David. L'Éternel est ma lumière et ma délivrance; de qui aurais-je peur? L'Éternel est le rempart de ma vie; de qui aurais-je de la crainte? (Psaumes 27:1 )
 

Bible en ligne

Job 14 (Martin)

Versets : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22


14 : 1
L'homme né de femme est de courte vie, et rassasié d'agitations.
14 : 2
Il sort comme une fleur, puis il est coupé, et il s'enfuit comme une ombre qui ne s'arrête point.
14 : 3
Cependant tu as ouvert tes yeux sur lui, et tu me tires en cause devant toi.
14 : 4
Qui est-ce qui tirera le pur de l'impur? personne.
14 : 5
Les jours de l'homme sont déterminés, le nombre de ses mois est entre tes mains, tu lui as prescrit ses limites, et il ne passera point au delà.
14 : 6
Retire-toi de lui, afin qu'il ait du relâche, jusqu'à ce que comme un mercenaire il ait achevé sa journée.
14 : 7
Car si un arbre est coupé, il y a de l'espérance, et il poussera encore, et ne manquera pas de rejetons;
14 : 8
Quoique sa racine soit envieillie dans la terre, et que son tronc soit mort dans la poussière;
14 : 9
Dès qu'il sentira l'eau il regermera, et produira des branches, comme un arbre nouvellement planté.
14 : 10
Mais l'homme meurt, et perd toute sa force; il expire; et puis où est-il?
14 : 11
Comme les eaux s'écoulent de la mer, et une rivière s'assèche, et tarit;
14 : 12
Ainsi l'homme est couché par terre, et ne se relève point; jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de cieux ils ne se réveilleront point, et ne seront point réveillés de leur sommeil.
14 : 13
Ô que tu me cachasses dans une fosse sous la terre, que tu m'y misses à couvert jusqu'à ce que ta colère fût passée, et que tu me donnasses un terme; après lequel tu te souvinsses de moi!
14 : 14
Si l'homme meurt, revivra-t-il? J'attendrai donc tous les jours de mon combat, jusqu'à ce qu'il m'arrive du changement.
14 : 15
Appelle-moi, et je te répondrai; ne dédaigne point l'ouvrage de tes mains.
14 : 16
Or maintenant tu comptes mes pas, et tu n'exceptes rien de mon péché.
14 : 17
Mes péchés sont cachetés comme dans une valise, et tu as cousu ensemble mes iniquités.
14 : 18
Car comme une montagne en tombant s'éboule, et comme un rocher est transporté de sa place;
14 : 19
Et comme les eaux minent les pierres, et entraînent par leur débordement la poussière de la terre, avec tout ce qu'elle a produit, tu fais ainsi périr l'attente de l'homme mortel.
14 : 20
Tu te montres toujours plus fort que lui, et il s'en va; et lui ayant fait changer de visage, tu l'envoies au loin.
14 : 21
Ses enfants seront avancés, et il n'en saura rien; ou ils seront abaissés, et il ne s'en souciera point.
14 : 22
Seulement sa chair, pendant qu'elle est sur lui, a de la douleur, et son âme s'afflige tandis qu'elle est en lui.
Versets : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22
Haut de page
Recherche biblique