Clc France
Car l'Éternel donne la sagesse; de sa bouche procèdent la connaissance et l'intelligence. (Proverbes 2:6 )
 

Il était une fois, la canicule

Catalogue : Roman> Adultes 

Il était une fois, la canicule
Michelle D'Astier De La Vigerie

Moyenne des notes : 3.33/5Moyenne des notes : 3.33/5Moyenne des notes : 3.33/5Moyenne des notes : 3.33/5Moyenne des notes : 3.33/5(3)
Catalogue : Roman
Adultes
Format :13.5 x 21 x 1.5 cm
257 pages
ISBN :9782951435377
Edit. / Prod. : Michelle d'Astier de la Vigerie
Réf. CLC : MAVI010  Diffusion

 
Info stockEn stock sous réserve des ventes en cours.
Pour un achat en magasin, merci de vérifier la disponibilité de cet article avec votre
libraire CLC le plus proche.
Horaires et coordonnées des librairies CLC dans la rubrique Accès aux librairies CLC.
 



Présentation :

Canicule 2003, Paris. Jeanne, vieille dame digne et élégante, est un ancien reporter. Elle a traversé le vingtième siècle, avec les immenses bouleversements qu’il a apportés, comme une épopée exaltante dont elle a été, dans son domaine, un acteur qui comptait. 

Mais, confrontée au crépuscule de sa vie à la canicule tueuse, Jeanne dresse un tout autre bilan, celui de la montée en puissance de la dégringolade morale et de la peur. Il se produit alors chez elle une métamorphose spirituelle inattendue et intense. 

Dans cet ouvrage, le sujet de la solitude des personnes âgées et de leur sentiment d’inutilité est traité avec délicatesse. Mais bien au-delà, à travers une catastrophe apocalyptique comme la France n’en avait jamais connue auparavant, cet ouvrage nous interpelle sur la mutation actuelle des mœurs et des idées.

Quelques mots sur Michelle D'Astier De La Vigerie :

Journaliste pendant plusieurs années, puis publicitaire, Michelle d’Astier de la Vigerie entre en 1983 dans un cabinet ministériel puis dans un Conseil Régional et organise des expositions françaises à l’autre bout du monde. En 1987, elle crée une entreprise… Mais en 1991, durant la guerre du Golfe, sa vie s’écroule. Elle est au bord du suicide. Elle va alors faire une rencontre qui va bouleverser son existence de fond en comble. Elle devient écrivain, évangéliste, et se remet à sillonner le monde. Aujourd’hui, en 2013, alors qu’elle a plus de 70 ans, elle œuvre toujours avec passion et sa vie est devenue encore plus étonnante ET RICHE EN REBONDISSEMENTS.


Appréciations (3) :



Note : 5/5Note : 5/5Note : 5/5Note : 5/5Note : 5/5   Jay Bienaimé .. le 14/04/2017
 

Pour répondre au commentaire précédent, plein de bien-pensance et d'"humanisme" : - Est-ce MAL devant Dieu d'être attaché à cette France dont les valeurs étaient malgré tout fondées sur la Bible, et qui a tendance à s'écrouler ? Faut-il donc défendre l'horrible dégringolade morale qui a lieu sous nos yeux ?

- L'expression "français de souche" n'est peut-être pas la plus intelligente, mais elle ne choque pas les français d'origine étrangère comme moi qui voulons nous plier aux règles de la République, tant qu'elles sont saines. Je comprends bien ce que ça signifie. Cette expression est peut-être utilisée avec de mauvais desseins par l'extrême-droite mais elle est aussi utilisée et utilisable sainement. Elle choque les étrangers qui aiment le communautarisme et les autres qui répètent ce qu'on leur met dans la tête. Sachez filtrer et discerner la motivation de l'auteur.

- Est-ce MAL devant Dieu de détester l'islam pour tout ce qu'il représente (car il est purement d'inspiration satanique, son faux prophète étant menteur, pédophile, sanguinaire ?) Détester l'islam ne veut pas dire détester les musulmans, faut-il le rappeler... Ils viennent à Jésus en grand nombre ! Il est préférable de rester fidèle à Dieu et pas à la pensée dominante, qui étiquette et bannit si vite ceux qui ne pensent pas comme "il faut penser".

Note : 0/5Note : 0/5Note : 0/5Note : 0/5Note : 0/5   martin P. le 30/03/2017
 

La partie spirituelle est bonne, mais que fait ce livre sulfureux chez un éditeur chrétien ? Des relents d'extrême-droite nauséabonds avec un sommet atteint avec la notion de "français de souche" page 94 de mémoire, l'islamophobie constante, le seul arabe tolérable étant celui qui tient un magasin ouvert le dimanche, les complots illuminati, et que dire des chemtrails ?

Note : 5/5Note : 5/5Note : 5/5Note : 5/5Note : 5/5   L H. le 26/10/2009
 
Un vrai roman. Très bien écrit. On le lit d'une traite. On revit un certain été 2003...
Version imprimable
Haut de page


Mon panier
Votre panier est vide...

Plus que 25.00 € d'achat pour profiter de l'envoi gratuit en France métropolitaine



En ce moment...
E-mail :

Mot de passe :

S'identifier en tant que :
aide creation et gestion de mon espace personnel


Meilleures ventes !








Articles consultés :
Il était une fois, la canicule |