Clc France
 

Le Dieu de la République


Le Dieu de la République
Patrick Cabanel

Catalogue : Littérature adultes
Histoire de l’Eglise et mission
Format :16.5 x 24 x 2.2 cm
282 pages
ISBN :9782868478061
Edit. / Prod. : Presses Universitaires de Rennes
Réf. CLC : PURD010

 
Info stockEn stock sous réserve des ventes en cours.
Pour un achat en magasin, merci de vérifier la disponibilité de cet article avec votre
libraire CLC le plus proche.
Horaires et coordonnées des librairies CLC dans la rubrique Accès aux librairies CLC.
 


Présentation :

Cet essai a pour ambition de revisiter la thèse de l'influence protestante dans les débuts de la Troisième République. Il s'efforce de définir de quel protestantisme - libéral -, et de quelle laïcité - religieuse -, il s'agit, et de donner à comprendre ce moment particulier de l'histoire de France où le protestantisme a pu offrir une religion et une morale à des élites nouvelles qui ne voulaient plus du catholicisme. On rencontrera ici plus Quinet que Michelet, plus Renouvier que Comte ou Littré, plus Buisson que Ferry. Cette contribution à une autre histoire de l'idée républicaine met en scène des " lieux " décisifs, l'exil en Suisse romande, le Dictionnaire de pédagogie, la Critique philosophique, les Ecoles normales supérieures de Sèvres et Fontenay-aux-Roses, les premiers manuels d'instruction civique... Le tout a composé une France studieuse et austère, regardant du côté de maîtres étrangers, Suisses, Allemands ou Américains, désespérant du catholicisme mais apprenant à lire, à méditer, à prier même, comme quelque république puritaine. Surprenante génération, de la défaite de 1870 à l'affaire Dreyfus, avant le retour à un face à face plus classique entre catholiques et anticléricaux. L'ouvrage invite également à réfléchir à la manière dont une société peut " sortir " de la religion, selon qu'elle est catholique ou protestante, et va du côté d'une laïcité " sans Dieu " ou d'une religion civile à l'américaine. La Troisième République des années 1880, au moins dans son école et sa morale, a penché de ce dernier côté. Elle avait un Dieu, " protestant " ; ou tout au moins un nouveau Port-Royal, où l'ancien pasteur Pécaut apprenait à l'élite féminine du régime l'art de vivre, et même l'art de mourir, selon ses mots. Une poignée d'hommes et de femmes n'ont pas craint alors de retravailler la matière France. Nous sommes les héritiers de ce chantier moins flamboyant, mais peut-être aussi profond que celui de la Révolution française.

Quelques mots sur Patrick Cabanel :

Patrick Cabanel est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Toulouse-Le Mirail et dirige la revue Diasporas. Histoire et sociétés. Il a publié notamment Histoire des Cévennes (PUF), Les protestants et la République (Complexe), Le Dieu de la République. Aux sources protestantes de la laïcité (1860-1900) (PUR), Juifs et protestants en France, les affinités électives XVIe-XXIe siècle (Fayard).



Appréciations (0) :


Il n'y a pas encore d'appréciations pour cet article.

Version imprimable
Haut de page


Mon panier
Votre panier est vide...

Plus que 49.90 € d'achat pour profiter de l'envoi à 0.01€ en France métropolitaine





Espace personnel
E-mail :


Mot de passe :


S'identifier en tant que :

aide creation et gestion de mon espace personnel


Meilleures ventes !








Articles consultés :
Le Dieu de la République |