Le Christ
Le Christ

Le Christ

13,90 €


Commande spéciale par téléphone
Cher client, nous ne stockons pas cet article, nous devons le commander spécialement pour vous auprès de notre fournisseur. Veuillez contactez notre service clients en téléphonant au : +33(0)4 75 90 20 59.


« L'histoire du Christ est un symbole, une métaphore, mais autrefois les métaphores advenaient dans le monde. Dieu est le poète suprême. »
Simone Weil

En de nombreux fragments dispersés à travers les recueils de textes publiés à partir de 1949, Simone Weil a donné une « histoire du Christ », symbolique et métaphorique, rassemblée pour la première fois dans cette anthologie. La conception originale et puissante de l'Incarnation qu'elle y déploie - un acte d'amour par lequel Dieu a renoncé à sa toute-puissance pour accorder l'existence aux humains - conditionne aussi bien son rapport personnel au Christ que les concepts fondamentaux grâce auxquels elle pense le rapport de l'homme au monde et à Dieu : l'âme, l'amitié, le bien, la justice, le malheur, le renoncement.

ISBN: 9782227494756
Edit. ou Prod.: Bayard
Référence du produit: BAYC150
Dimensions: 124 x 178 x 12 mm
Poids: 0,165kg
Nombre de pages: 158
Date de sortie: 31/10/2018
Langue: Français

Avis clients

Laisser un avis pour cet article

Vous devez être connecté pour ajouter une évaluation de produit.

Simone Weil
Simone Weil est née en 1909 dans une famille juive agnostique. Bachelière en philosophie à 16 ans, elle entre en khâgne au lycée Henri IV où pendant 3 ans, jusqu'à son succès au concours de l'Ecole normale supérieure, elle est l'élève du philosophe Alain qui exerce une grande influence sur elle. Agrégée de philosophie en 1931, elle commence une carrière de professeur de lycée au Puy où elle participe aux mouvements sociaux, redistribue son salaire pour vivre avec 5 francs par jour comme les pauvres, n'hésite pas à rejoindre un mouvement de grève ouvrière, ce qui fait scandale et adhère au cercle communiste démocratique de Souvarine. Un voyage en Allemagne en 1932 lui permet de prévoir dans plusieurs articles ce qui va arriver dans un futur proche. En 1934, elle arrête l'enseignement pour travailler en usine pendant une année, expérience qu'elle relate dans Journal d'usine, mais sa mauvaise santé l'oblige à reprendre le lycée. Elle participe aux grèves du Front Populaire en 1936 puis part combattre en Espagne mais gravement brûlée, rentre en France au bout de quelques mois. A partir de 1938, elle se rapproche du christianisme et du catholicisme en particulier. A la défaite, elle passe en zone libre avec ses parents, participe activement à la Résistance aux côtés de Témoignage Chrétien. En 42, elle met ses parents en sécurité aux Etats Unis où est déjà parti son frère, le mathématicien André Weil et rejoint Londres pour travailler à l'état-major de la France Libre. Mais gravement atteinte de tuberculose, elle meurt dans un sanatorium l'année suivante. La plupart de ses livres sont parus de façon posthume, à l'exception de Réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale.